Le projet Cultivons La Ville

Cultivons La Ville rassemble des ateliers et chantiers d’insertion (ACI) et des porteurs de projets solidaires autour de l’agriculture urbaine et l’alimentation durable.  Porté par le réseau associatif CHANTIER école Île-de-France depuis 2017, le projet s’enracine dans la dynamique de l’agriculture urbaine, en plein essor dans la région parisienne.

L’objectif est de faciliter l’interconnaissance et les synergies entre acteurs et de capitaliser les expériences et les expertises ; cela afin d’accompagner le développement des initiatives d’insertion autour des activités agricoles en ville, à la fois productives et respectueuses de l’environnement, et apprenantes pour les acteurs qui les font vivre.

Les ACI sont des dispositifs d’insertion par l’activité économique qui visent à recruter, accompagner, encadrer et former des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, en vue de faciliter leur retour à l’emploi et tout autre projet personnel et citoyen. En effet, les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE), et plus particulièrement les ACI, développent des modalités de réponses aux besoins des salariés en parcours, notamment d’acquisition de compétences et, de ce fait, investissent sans cesse des supports de production innovants, apprenants, ayant un impact environnemental et traduisant leur engagement sociétal.

Son origine

La première phase du projet Cultivons La Ville entre 2017-2018 a permis de mettre en œuvre un partenariat étroit entre CHANTIER école Île-de-France et 4 SIAE adhérentes au réseau : les associations Halage, Études et Chantiers Île-de-France, Interface Formation et Espaces. L’objectif premier était d’appuyer la diversification des activités d’insertion pour les membres du collectif autour de la végétalisation en ville et l’agriculture urbaine.

Investir ces supports d’activité permet d’enrichir les parcours d’insertion et les compétences développées par les personnes accompagnées, tout en contribuant au développement territorial dans une logique d’utilité sociale et de durabilité. Sans le réduire à la production, mais tenant compte de la pluralité de ses dimensions, l’agriculture urbaine permet également de mettre en place des actions d’éducation populaire qui ont un impact individuel et collectif sur le cadre de vie en ville, à travers des actions participatives.

Les deux premières années du projet ont permis à Cultivons la Ville de se faire connaître auprès des acteurs de l’agriculture urbaine et des partenaires, tels que des maîtres d’ouvrage publics et privés.  Le collectif a ainsi développé des partenariats sur des projets spécifiques d’agriculture urbaine et de végétalisation : des réponses aux appels à projets et des actions de préfiguration de projets, et une AMO auprès d’une collectivité dans leur stratégie de développement de l’agriculture urbaine.

Au regard des résultats qui ont démontré l’intérêt d’une collaboration entre SIAE et les possibilités de développement offertes par l’agriculture urbaine, le collectif a souhaité s’ouvrir à de nouveaux membres dans l’objectif de fédérer toutes initiatives mêlant insertion socioprofessionnelle et agriculture urbaine.

Aujourd'hui

Afin de poursuivre ce travail et l’essaimer à d’autres structures, CHANTIER école Ile-de-France a reconduit ce projet de développement local à travers la mise en place d’un groupe de travail depuis 2019.

En raison de leur diversité et de leurs complémentarités, une action en réseau permet de mettre en synergie les SIAE et les porteurs de projets d’ACI en agriculture urbaine pour faciliter les échanges d’expérience et d’expertise. Ceci dans le but de renforcer les actions mises en œuvre par ces acteurs et d’appuyer le développement des initiatives.

De cette manière, Cultivons La Ville accompagne les SIAE œuvrant dans le champ de l’agriculture urbaine ou suivant leur projet de diversification vers ce secteur d’activité, mais également les acteurs de l’agriculture urbaine, et plus largement du secteur associatif, qui travaillent sur l’évolution de leurs activités vers l’IAE.